21.11.12

{Merry Christmas #2} PORTRAIT #4 : Caroline Gomez

Qui es-tu ?
Caroline Gomez, je suis designer.

D'où viens-tu ?
J'ai grandi dans un petit village au milieu des vignes en région bordelaise.

Où vis-tu ?
Je suis installée à Bordeaux.


Quels sont tes endroits/adresses préféré(e)s dans ta ville ?
La boutique Ö Design est un très bel endroit où Erick Keiser a sélectionné et mis en scène toute une gamme d'objets et de mobilier de signature ou d'inspiration scandinave (91 rue Notre-Dame).
J'adore Jocteur, la boulangerie de l'Hôtel de Ville, un vrai petit théâtre de pâtisseries non sophistiquées - les meilleurs moelleux au citron et tartes aux pralines roses que j'ai jamais mangés (7§ rue des 3 Conils).
Le restaurant sarde Elio's, ambiance méditerranéenne et plats délicieux. Ils font aussi épicerie fine (22 cours du Chapeau Rouge).
La librairie Mollat, incontournable, impossible pour moi de sortir les mains vides ! (15 rue Vital Carles).

Dans quel(le) autre endroit/ville rêverais-tu de vivre ?
Tout dépend la saison !... Je rêverais d'habiter, en été à Stockholm, en automneà New-York, en hiver dans une petite maison dans les bois en Dordogne devant un bon feu de cheminée et au printemps dans un joli village près de Naples.

Quel est le plus bel endroit où tu sois allée ?
L'aire de Bardenas au milieu du désert de Navarre, juste époustouflant. Il faut le voir pour y croire, c'est ressourçant, un mélange d'intime et d'aride.



Où rêves-tu d'aller ?
La liste est longue ! Découvrir tous les pays scandinaves qu'il me manque - la côte ouest des Etats-Unis - le Canada - l'Islande - le Japon - l'Australie... Heu... il vaut mieux que j'arrête !

Raconte-nous ta journée-type.
Elle n'existe pas, seul le début et la fin sont "types" : amener ma fille à l'école et revenir la chercher. Entre les deux, tellement de tâches sont à gérer quand on s'occupe de tout, toute seule, que jamais une journée ne ressemble à l'autre.

Quel moment de la journée préfères-tu ? Pourquoi ?
J'aime la petite ballade du matin avec ma fille jusqu'à l'école, c'est un moment doux, rien qu'à nous, on se parle, on imagine ce que l'on va faire le week-end...
Mais j'aime aussi le soir tard quand tout le monde est couché et que je travaille encore. J'ai l'impression que tout est facile, je vais deux fois plus vite que la journée parfois. Comme quand on arrive en train la nuit dans une ville, on sort de la gare et là, la ville dort, on a l'impression qu'elle nous appartient !


Quand et pourquoi as-tu décidé de créer ta marque ?
En 2009. Parce que je voulais que mes objets existent et je sentais que le chemin classique du designer qui doit trouver un ou des éditeurs serait trop long. Je suis très impatiente et j'avais très envie que les choses commencent !
Puis j'ai un univers qui m'est très personnel et que j'ai envie de développer.


Où puises-tu ton inspiration ?
Mes voyages. C'est vital. Sans voyage je crois que mon inspiration serait au bord de l'asphyxie ! J'ai besoin de partir, non pas pour revenir avec des idées forcément, mais avec une énergie différente et des images plein la tête.


A quoi ressemble ton espace de travail ?
Je suis très organisée, j'aime quand les choses sont méthodiques alors j'ai deux espaces de travail : un bureau pour réfléchir, dessiner, travailler à l'ordi (et faire la paperasse) et un petit atelier où je fabrique, je teste, je stocke et j'emballe.




Ecoutes-tu de la musique en travaillant ? Si oui, laquelle ?
Je n'écoute pas beaucoup de musique. Mais quand j'aime, j'écoute en boucle...
Depuis un petit moment, Sallie Ford et Lullatone.

Ton/tes petit(s) bonheur(s) ?
Les moments en famille - les journées à la campagne - rire et faire de la pâtisserie avec ma fille - lire - manger un bon cheese cake - faire des reportages photos - travailler sur SLO- voire naître mes créations - rêver et me dire que tout est possible !